Carnet de voyage
février 20, 2016

Voyage au cœur de la culture sri-lankaise

Voyage au cœur de la culture sri-lankaise

(Janvier 2013) Cela fait trois semaines que je suis arrivée au Sri Lanka, où je suis écovolontaire pour un projet local. L’accès à internet est difficile et c’est lors d’un jour pluvieux que je parviens enfin à donner de mes nouvelles, en direct de Kegalle…

Visite de Colombo et ses alentours

sri-lanka-masqueAprès une semaine dans les régions montagneuses et pluvieuses du centre du Sri Lanka, nous sommes parties entre volontaires passer le week-end à Mount Lavinia, une petite station balnéaire à quelques kilomètres au Sud de Colombo. Quel plaisir de pouvoir enfin se dorer au soleil sur une plage de sable, entourée de palmiers, après avoir bu un bon jus de fruits frais ; ça faisait longtemps que j’en rêvais ! Évidemment, la petite française toute blanche que j’étais n’a pas résisté à se dorer la pilule plusieurs heures durant… pour finir rouge comme une écrevisse. Aïe aïe !

Nous avons passé une demi-journée dans la capitale, Colombo, et je ne recommande pas vraiment la visite de cette ville : trop de circulation, de bruit, de poussière, de misère ; certainement pas la plus belle partie du Sri Lanka !

Mariages et enterrements selon la culture sri-lankaise

J’ai eu la possibilité d’assister à une veillée funéraire selon le rite bouddhiste.

En une semaine, j’ai pu découvrir la façon dont les Sri-lankais célèbrent enterrements et mariages. Un soir, un peu par hasard, l’un des responsables de notre projet m’a proposé de l’accompagner à une veillée funéraire. Une vieille femme, habillée de beaux habits blancs en dentelle, telle une jeune mariée, reposait dans un grand lit. Des bouquets de fleurs blanches et rouges étaient disposés aux quatre coins de cette sorte de grand lit à baldaquin carré, et 2 grandes (vraies ou fausses ?) défenses d’éléphant se rejoignaient au centre au-dessus d’elle.

sri-lanka-bouddhismeDes affichettes collées un peu partout annoncent le décès et pendant 3 jours, 24 heures sur 24, tout le monde peut venir veiller la personne décédée et présenter ses condoléances à la famille, dans la maison même de la personne décédée. Personne ne pleure et les gens sont habillés de blanc. Vraiment beau.

Concernant les mariages, ils durent deux jours : la mariée est vêtue de rouge le premier jour puis de blanc le deuxième jour. L’égalité hommes-femmes n’est pas encore au point ici, et quand les hommes boivent et font la fête, les femmes sont assises dans une pièce séparée à discuter. En théorie, une Sri-lankaise mariée ne travaille pas.

Les repas

lanka-sri

Une fois par semaine, nous pouvons aider à cuisiner notre repas de midi (le repas le plus important de la journée). Beaucoup d’épices, de sel, de riz, de noix de coco (lait, huile ou fruit râpé), etc. Vraiment délicieux, mais les menus commencent à devenir un peu répétitif après deux semaines. En tous cas, le repas est encore plus apprécié quand on le mange avec la main (attention, toujours la main droite), tel un vrai sri-lankais. Concernant les desserts, à part les délicieux fruits frais, il n’y a rien de particulier à retenir. Le chocolat me manque déjà !

Le pélerinage d’Adam’s Peak

5200 marches à grimper

voyage-sri-lanka-adam-s-peak-lever-soleil

Les nuits sont encore très fraiches, surtout si l’on se retrouve en haut de la cinquième plus haute montagne du Sri Lanka. Vendredi passé nous avons entrepris la montée d’Adam’s Peak, à 23h. Cette montagne est l’objet d’un pèlerinage religieux depuis plus de 1000 ans, et autant vous dire qu’on n’était vraiment pas les seuls à monter (des moines bouddhistes, des femmes avec de jeunes enfants, des personnes âgées pieds nus, etc.).

Montée au milieu de la nuit

Plus de 5200 marches nous mènent jusqu’au sommet, le chemin étant éclairé par des centaines de lampadaires se perdant dans la nuit au milieu du ciel étoilé. Magnifique. Étant arrivés trop tôt au pied de la montagne, nous nous sommes retrouvés à attendre pendant trois heures près d’un feu, gelés et crevés. Des tea houses (petits abris vendant thé chaud et autres victuailles) sont présentes tout le long du chemin pour pouvoir alimenter nos pauses. Vers 5h du matin nous avons repris l’ascension et à 6h30, tout en haut dans une sorte de petit temple, nous étions tous réunis, scrutant l’horizon pour voir le soleil se lever accompagné des battements de tambour.

Paysage idyllique en plein soleil

voyage-sri-lanka-adam-s-peak-pelerinage

Cette photo représente l’ombre de la montagne, triangulaire, prise au petit matin depuis le sommet.

Une heure après nous avons pu retirer écharpes et vestes en polaire, et redescendre sous un beau et chaud soleil. Le paysage inconnu qui nous entourait pendant la montée nous apparaissait enfin ; une vue magique ! Le retour en bus (je précise, un bus sri-lankais !), le long des petites routes sinueuses de montagne, sans appui-tête pour dormir malgré nos yeux qui se fermaient tout seul, et le monde qu’il y avait (j’ai préféré encore être debout plutôt que compressée entre cinq hommes qui m’écrasaient à chaque virage), fut vraiment épique…

Retrouvez l’ensemble des articles de ce voyage ici : Huit mois autour de l’Océan Indien

* * * Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir d'un seul clic, merci ! * * *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge