Carnet de voyage
février 27, 2016

J’ai vécu 5 semaines dans un ashram en Inde

J’ai vécu 5 semaines dans un ashram en Inde

(Avril 2013) En voyage dans le sud de l’Inde, j’ai rejoint l’ashram Sivananda de Trivandrum pour une cure de yoga et de méditation. C’est en tant que réelle novice que je franchis la porte…

Vivre dans un ashram : quelle expérience !

inde-du-sud En relisant le journal que je tiens depuis que je suis partie de la maison, je prends conscience des changements qui se sont opérés en moi. Depuis longtemps (et surtout après avoir lu Mange, Prie, Aime d’Elizabeth Gilbert), j’avais envie de partir vivre dans un ashram. Apprendre le yoga intensivement, méditer régulièrement, me retrouver seule avec moi-même en compagnie de personnes du monde entier. Je suis vraiment contente d’avoir pu le faire car ce me fut réellement bénéfique !

Vivre dans un ashram c’est un peu comme vivre dans une bulle, en dehors de la société, coupé du monde extérieur. Internet et téléphones portables sont restreints au maximum et il est difficile d’obtenir la permission de sortir du centre ; sauf le vendredi, jour de congé. On vient ici pour faire une retraite : se retrouver avec soi-même, se détacher des conditions stressantes de la vie.

inde-du-sud-yoga-ashram-meditation

Apprentissage de la discipline

Le mot d’ordre est discipline. Une routine est mise en place, à suivre. J’ai espéré bien des fois pouvoir rester au lit et manquer le Satsang (méditation et chants) à 6 heures du matin, mais je rêvais ! Ce n’est vraiment pas facile au début de s’adapter et de se plier aux règles, surtout pour les esprits impatients tel que moi. Cependant, le but est de nous maintenir occupés (et fatigués), ça évite de ruminer…

La méditation

Méditer assise en tailleur est un calvaire. Oui, comme le dit si bien J. Van de Wetering dans Le miroir vide, méditer, ça fait mal.

On nous répète continuellement : « Asseyez-vous confortablement, les jambes croisées ».

Et j’aurais aimé leur répondre bien des fois : « Mais ce n’est PAS confortable ! »

Mon dos fait mal et une fourmilière entière parait circuler dans mes jambes.

Rester concentrée. Quand la douleur physique diminue, c’est mon mental qui ne s’arrête plus. Les pensées viennent sans arrêt. Se focaliser sur la respiration. Plus facile à dire qu’à faire… surtout quand une bande de moustiques a décidé de ne faire qu’un de mon sang au moment où je commence enfin à me calmer. Ils sont redoutables, au point d’attaquer au moment où l’on est le plus vulnérable. Imaginez, en cours de yoga, en équilibre sur la tête. Hum, pas grand-chose à faire…

Assouplir le corps grâce au yoga

J’ai commencé le yoga en tant que débutante pour finir dans le niveau intermédiaire un mois après. Chaque jour, de nouveaux exercices s’ajoutent. On croit que l’on finira bien par s’habituer, mais comment est-ce possible quand ils rajoutent continuellement une nouvelle couche ? Mes courbatures paraissent ne jamais finir. Ah ah, quelle idée ingénieuse de vendre du baume du tigre à la boutique de l’ashram ! Finalement, je découvre qu’on est assez modelable : après plusieurs semaines, j’ai gagné en souplesse, en muscles, en concentration, et je n’ai (presque) plus mal ! Ça fait réellement du bien !


Emploi du temps à l’ashram

inde-yoga-ashram

Les journées passent et se ressemblent toutes, rythmées au son de la cloche. Lever à 5h30, méditation à 6h, puis chants religieux (je ne comprends rien mais je trouve que ça sonne plutôt bien en sanskrit) sur un fond instrumental assez entraînant. Deux heures de yoga matin et après-midi, avant les deux repas uniques (!) de la journée : 10h et 18h. Là aussi, on s’habitue, et les pauses thé aident à combler nos estomacs affamés. Parfois, on part faire une balade silencieuse (j’ai découvert qu’il est possible de faire marcher en silence un groupe de 200 personnes !) jusqu’au lac, pour méditer devant le lever du soleil. Très beau et reposant. La saison des pluies a commencé il y a deux semaines, bien trop en avance (le climat déraille partout cette année !), mais je n’étais pas contre un peu de fraîcheur la nuit.

Le Panchakarma : traitement ayurvédique

inde-voyage-paysages

Durant mon séjour, je me suis offert le luxe de suivre un traitement ayurvédique, pendant deux semaines, à la clinique ayurvédique de l’ashram. Massages à la poudre puis à l’huile, bains de vapeur, pochons chauds, filet d’huile coulant sur le front puis diverses méthodes de purgation. Le but de ce traitement, le Panchakarma, est de libérer les toxines jusqu’à l’estomac puis de les expulser (purgation, énéma…). Le corps purifié, l’esprit tellement plus calme et une énergie qui rayonne à trois kilomètres ; la vie est belle ! J’en suis venue à lire tous les bouquins de la bibliothèque sur l’ayurvéda car c’est vraiment une médecine très intéressante, et assez logique dans son fonctionnement ! D’après cette médecine ancestrale, trois personnes différentes peuvent avoir la même maladie, mais devront recevoir trois traitements différents. Cela se base sur le fait que nous sommes tous constitués d’une combinaison particulière des trois forces : Vata, Pitta et Kapha. Bien différent de la médecine occidentale qui ne s’occupe que du symptôme sans consacrer, ne serait-ce que trois minutes, au patient dans son ensemble…


INFOS PRATIQUES

    • Pour savoir en plus sur cette retraite de yoga, et afin de préparer votre voyage vers l’ashram Sivananda en Inde du Sud, je vous invite à lire mon article détaillé : [Part 2] Ashram en Inde : Questions/Réponses. Vu le succès de cet article, j’ai décidé de compiler toutes vos interrogations ainsi que mes conseils et ceux de l’ashram afin de vous offrir le plus d’information possible en français !

     

Retrouvez l’ensemble des articles de ce voyage ici : Huit mois autour de l’Océan Indien

* * * Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir d'un seul clic, merci ! * * *

30 commentaires pour “J’ai vécu 5 semaines dans un ashram en Inde”

  1. EMILE dit :

    JE ME POSE LA QUESTION SUR LA PARTICIPATION FINANCIERE DANS LES ASHRAM EN INDE. JE VAIS DANS L A AHSRAM DE RAMANA MAHARSHI A TIRUNAVANAMALAI MERCI

  2. Vanessa dit :

    Bonjour Lauren,

    Je pense que je vais rejoindre la grande famille des je viens de tomber par hasard sur ton blog » 🙂
    Je n’ai pas eu le temps de lire tous les commentaires aussi j’espère que je ne vais pas me répéter dans les questions et si c’est cas, pardon d’avance… 🙂

    Je ne suis pas vraiment pratiquante de yoga mais j’ai très envie, à vrai dire j’ai surtout envie d’un endroit où déconnecter et me recentrer et méditer pendant 2 ou 3 semaines, le yoga sera un peu la cerise sur le gateau et d’après ce que je viens d lire, cela semble être le cas: je me trompe?

    Je crois comprendre aussi que la vie sur place tourne beaucoup autour de l’ashram: est ce qu’on a du temps pour découvrir un peu la vie autour, les gens, la nature, etc? et pourquoi pas, la possibilité de faire un peu de comunity work?

    Sur le site, ils semblent différencier « ashram » et « yoga center »: saurais-tu quelle est au juste la différence?

    Dernière question ( et celle là je suis quasiment sûre de l’avoir vu posée quelque part): comment se rend-on à ce merveilleux endroit? 🙂

    Merci d’avance pour tes réponses.
    Vanessa

    • Bonjour Vanessa !
      En effet, tes questionnements recoupent un peu ce qui a déjà été dit, mais pour te répondre brièvement, OUI ce lieu est parfait pour « se déconnecter et se recentrer et méditer pendant 2-3 semaines ». Le yoga fait quand même partie intégrante de l’ashram, avec 4h par jour, ce n’est pas rien 😉
      Pas de community work ici. Il y a seulement un jour de congé par semaine où il est possible de sortir de l’ashram. Le reste du temps, l’emploi du temps est serré, et l’objectif est de prendre du temps pour soi. Même si je me souviens qu’un jour, lors d’une fête dans les environs, nous avions aidé à la distribution du repas dans un village voisin.
      L’ashram est un lieu où l’on y reste pour plusieurs jours à semaines. Les yoga center n’ont pas de logement sur place. On en trouve dans de nombreuses grandes villes à travers le monde. Des cours de yoga (selon la méthode Sivananda) sont dispensés, et parfois des stages à la journée de yoga et méditation aussi me semble-t-il.
      Pour s’y rendre, n’hésite pas à les contacter, ils te donneront toutes les informations nécessaires (surtout qu’il est nécessaire de réserver un peu à l’avance tout de même). L’aéroport le plus proche est celui de Trivandrum, et de là des taxis (ou tuk tuk) te mèneront à l’ashram qui est bien connu dans les environs.
      Tiens moi au courant de ton retour d’expérience 😉

  3. chloe dit :

    Bonjour Lauren,

    Je suis ravie d’être tombée sur ton blog, c’est exactement le voyage que je recherche à faire! J’ai quelques questions à te poser, si ça ne te déranges pas :
    – Me conseilles tu de faire 2 semaines de cure ayurvédique + 2 semaines yoga et méditation? si oui me conseilles tu de faire l’un avant l’autre ou peu importe?
    – L’ashram est-il loin de la plage? combien de temps à pied?
    – Est ce possible d’apprendre sur place le principe de l’alimentation ayurvédique?
    – A quel aéroport il faut mieux arrivé? J’ai cru voir Thiruvananthapuram, mais les vols ne sont pas direct et ça à l’air un peu compliqué, tu as peut être autre chose à me conseiller?
    Merci pour ton aide,
    Chloé

    • Salut Chloé ! Contente que cet article te plaise 😉
      – Oui, c’est ce que j’ai fait, 3 semaines yoga-méditation puis 2 semaines de cure ayurvédique (peut-être réserver à l’avance si période bondée). L’inverse me semble presque mieux. Dans tous les cas, pendant la cure, tu participes aussi aux cours mais ce n’est pas obligatoire. A toi de voir comment organiser ton planning selon ton ressenti.
      – L’ashram n’est pas si loin de la plage. En bus c’est peut-être une demie heure. Je ne sais plus, ça fait longtemps. Mais c’est facile d’aller y passer la journée lors du jour de repos de la semaine avec les autres.
      – Parfois il y a des semaines à thème et des cours, dont la cuisine ayurvédique. Se renseigner sur leur site. On apprend peut-être quelques bases mais pas plus.
      – L’aéroport le plus proche est Trivandrum oui. Rien ne t’empêche d’arriver à un autre aéroport, de visiter un peu et de rejoindre ensuite l’ashram en bus ou train de nuit si c’est loin (j’avais fait le trajet Pondichéry/Trivandrum en bus de nuit – c’est OK !).

      • fignon dit :

        Merci pour toutes ces informations! Je viens d’avoir une réponse du centre et je ne peux pas réserver il faut se rendre directement sur place.
        Est ce que la cure se situe au même endroit que les cours de yoga? Donc si je prend un lit dans un dortoir j’y resterai 4 semaines ou y a t-il un autre hébergement pendant la cure?
        En effet je pense passer 1 semaine à Pondichéry avant pour visiter, aurai tu un endroit à me conseiller pour loger ou autre? Super pour les bus de nuits!
        Autres petites questions : Est ce qu’on à le droit de sortir du centre durant les 15 jours de cure ayurvédique? Nous pouvons utiliser nos portables seulement sur les journées libres? Concernant l’eau est ce qu’on peut en acheter en bouteille sur place?
        Merci beaucoup pour ton aide!!!

        • Ok !
          Il n’y pas d’autre hébergement pendant la cure, c’est vraiment au même endroit, dans l’enceinte de l’ashram.
          Je n’ai pas d’endroits à te recommander en particulier à Pondichéry, mais cherche idéalement dans/autour de ce qui s’appelle la « white town », l’ancien quartier colonial, proche de l’océan.
          Pendant les 15 jours de cure, tu pourras sortir je crois, comme les autres, mais seulement un jour par semaine. Il y a une heure ou deux dans la journée où tu peux utiliser portable et ordinateur (temps libre) et un jour dans la semaine.
          Pour l’eau, ils ont dans le centre des bidons d’eau filtrée où remplir ta gourde. C’est fiable à 100%, sachant que le public est principalement occidental. Si jamais, il y a un commerce en bas de l’ashram où tu devrais pouvoir en trouver je crois.
          Voilà pour les infos ! 🙂

  4. Desroches dit :

    Bonjour!
    Quel est le type de yoga proposé? Peut-on rester moins de 5 semaines ou bien nous n’avons pas le choix? Y a t-il possibilité de faire des journees silence? Un grand merci Lauren!! 🙂

    • Bonjour, la durée des cours est de 2 semaines. Vous êtes libre de rester le temps que vous le souhaitez ! Je ne sais pas quel est le type de yoga, sûrement du Hatha Yoga. Et oui, je crois qu’il est possible de faire des journées silence.

      • guédet dit :

        Hello, j’intègre la conversation 🙂 j’aimerais savoir comment si tu y es allée seule, comment ça s’est passé au niveau de l’intégration, l’alimentation, etc… s’il n’y a pas eu trop de souci. je souhaite partir seule mais je me pose tout un tas de question 🙂

        • Oui, j’y suis allée seule, et l’intégration s’est très bien passée. On ne sent pas seul, mais on peut aussi très bien vouloir rester seul (parce que c’est une période d’introspection) et ne pas trop discuter avec les autres. C’est selon le ressenti. Les choses se font naturellement, on vit tous la même expérience donc on sympathise très vite tous ensemble. Aucun soucis à se faire, vraiment ! C’est très bien encadré aussi, tu n’auras pas le temps de te poser plein de questions une fois sur place !

  5. Elisabeth BOUDEN dit :

    Bonsoir Lauren
    Je viens de tomber par hasard sur ton blog et ton article est super .Cela me donne vraiment envie de tenter l’expérience. Ce qui était déjà le cas à l’époque ou j’ai lu « mange prie aime  » que j’ai adoré.
    Je suis un peu anxieuse à l’idée de faire ce voyage toute seule peur de l’inconnu sans doute et pourtant je sens que c’est le moment où jamais de me lancer . Donc l’anxieuse que je suis voudrait te poser quelques questions ; Quelle est la période favorable pour ce séjour ? Faut il un passeport ? Et quels vêtements prévoir ? Quand au yoga je n’en ai jamais fait cela pose t-il problème ?
    Et dernière question : Est on pris en charge une fois arrivé en Inde?
    Merci d’avance pour tes réponses . Bonne soirée. Babeth.

    • Oui, « Mange, Prie, Aime » est un livre qui m’a beaucoup inspiré aussi !
      – Je ne sais pas quelle est la période favorable, cela dépend de la météo (regarde ce site http://www.quandpartir.com/), privilégie une saison où il ne pleut pas, c’est mieux, avec des températures supportables.
      – Oui bien sûr il te faut un passeport chaque fois que tu quittes la zone Européenne.
      – Pour le yoga, prévois des vêtements agréables, où tu te sens à l’aise pour faire de grands mouvements (on trouve facilement en ville en Inde les fameux pantalons style sarouel, au tissu très fin), ou des leggings. Et en haut, débardeurs ou tee-shirt à manches courtes.
      – Non, aucun problème si tu n’as jamais fait de yoga – c’était presque mon cas aussi au début !
      – Et non, tu n’es pas pris en charge à ton arrivée, tu dois te débrouiller seule pour rejoindre le lieu de l’ashram. Mais ce n’est pas très compliqué, et je te conseille d’écrire à l’ashram à l’avance pour qu’ils t’expliquent comme t’y prendre et réserver.
      Bon courage, aie confiance en toi, les gens sont toujours prêts à t’aider alors n’hésite pas à leur demander de l’aide, en anglais. Bon séjour !

  6. Fabienne dit :

    Bonjour Lauren
    Super votre article très clair ainsi que vos réponses aux commentaires.
    Mes questions : peut on envisager la même démarche que vous (beginner en yoga notamment) quand on a plus de 50 ans…ou bien ça risque d’être trop dur physiquement ?
    Le public est il essentiellement jeune ou âges mélangés ?
    Enfin y a t’il majorité d’expatriés ou bien aussi quelques indiens ?
    Dernière question encore : est il possible de faire un séjour de plusieurs mois ?

    • Bonjour Fabienne,
      Je pense que vous pouvez tout à fait suivre le cours débutant ! L’enseignement est vraiment très progressif, et ensuite vous y allez à votre rythme, sans forcer. Le public est relativement mixte, ça dépend des périodes dans l’année je crois, mais il y a de tous les âges ! Par contre, il y a une majorité d’expatriés (à part quelques événements particuliers ou stages pour les indiens qui sont prévus de temps en temps). Oui, il est tout à fait possible de rester plusieurs mois. Mais regardez sur le site, il y a d’autres ashram Sivananda en Inde, certains ont peut-être un cadre plus agréable (comme celui dans le nord du pays).
      Vous prévoyez un voyage prochainement ? 🙂

  7. Noémie dit :

    Bonjour,
    J’aimerai partir également dans cet ashram mais je ne parle pas du tout bien anglais (langage de survie). Peut on s’en sortir quand même ? Est on pris en charge à notre arrivée ? Merci beaucoup

    • Bonjour, je pense que ce n’est pas très grave, et même pas du tout ! En général, les explications en anglais sont assez courtes et basiques, et toujours accompagnées de la présentation visuelle des postures. Et ensuite, comme on répète les mêmes mouvements jour après jour, tous ensemble, il suffit de regarder ce que fait le voisin avant d’intégrer la pratique. Lorsque j’y étais, il y avait 1 ou 2 employés français aussi ; mais surtout beaucoup d’autres voyageurs de passage francophones, donc ils pourront toujours t’aider !
      Oui on est pris en charge à notre arrivée, il y a un emploi du temps assez strict à suivre et on a peu de temps libre.

  8. catherine dreux dit :

    Bonsoir Lauren,
    À quelle période es-tu partie ? Pour les renseignements tarifs / hébergement, faut-il les contacter par mail et est-ce que cela peut-être plus ou moins à la carte ? Je ne trouve pas sur le site.
    Merci par avance pour ta réponse !
    Catherine

  9. lepetit dit :

    Bonjour,
    j’ai été sur le site que tu as mentionné mais les tarifs sont largement supérieurs à 7 euros par jour et ce sont des programmes spécifiques yoga ou méditation mais pas des journées complètes à l’ashram! Comment faire pour obtenir les mêmes conditions que celles que tu as vécu? Merci.julie

  10. elise dit :

    Bonjour Lauren,
    je viens de visiter le site de l’ ashram, pas très bien fait je trouve.. pas de tarif, hébergement, accès.. je vais les contacter!
    Quand tu dis 200 personnes, il y a 200 personnes aux cours « genre grandes messes yogi » !?.. j’aimerais bien connaitre tes impressions – ambiance, corrections des postures, anglais compréhensible…?
    De plus concernant l’hébergement, propre?!
    Merci d’avance pour ta réponse.
    Belle journée à toi.

    • Bonjour Elise ! Ça dépend vraiment de la période de l’année, le nombre de personnes fluctue mais je crois que les capacités d’accueil de cet ashram à Trivandrum sont proches des 200 personnes. Ça ne fait pas trop « grandes messages yogi » d’après moi, d’autant plus qu’il y a différents niveaux de cours (débutants et avancés) et qu’à l’époque où j’y étais, il y avait en plus des cours pour ceux qui veulent obtenir le diplôme. Donc l’ashram était bien complet mais on n’était pas tous à suivre les cours en même temps. J’ai bien aimé l’ambiance, et oui les professeurs passaient pour corriger les postures, leur anglais était dans l’ensemble compréhensible (mais de toutes façons, pour un cours de yoga, les mots principaux répétés sont « inhale, exhale » 😉 ). As-tu prévu d’y aller bientôt ?

  11. Pauline LEFEBVRE dit :

    Bonjour Lauren,
    Je suis passionnée par ton article. J’aimerais vivre la même expérience dans une ashram. Quel est le nom de celle où tu as fait ta retraite ? Car sur le lien que tu as mis au précédent message, plusieurs lieux me sont proposés.
    Je te remercie par avance !
    Bonne soirée

    • Bonjour Pauline ! J’ai été dans le centre Sivananda de Trivandrum, dans le sud de l’Inde. Mais tous les centres Sivananda se ressemblent et proposent le même emploi du temps et le même genre d’exercices, que ce soit en Inde, au Québec ou ailleurs. L’avantage d’aller en Inde, c’est le prix qui est vraiment faible ! 🙂

  12. solene dit :

    coucou Lauren
    J’ai trouvé ton article vraiment tres interessant. Pourrais tu me donner plus de renseignements sur l’ashram ? Sa situation ? Il y a-t-il une contribution financiere á verser ? Est tu arrivée tout simplemet sur place sans aviser ou as tu « réservé » auparavant ?

    Au plaisir de te lire bientôt,

    Solene

    • Bonjour Solene, merci pour ton commentaire ! Mince, je pensais avoir mis le site internet en lien… Le voici : https://www.sivananda.org/locations/ On trouve des ashrams de l’école Sivananda partout dans le monde, avec les mêmes exercices enseignés et presque la même routine. L’idéal en Inde c’est que c’est seulement 7 euros par jour environ, tout inclus, en prenant le dortoir. Il me semble que je n’avais pas réservé et que je me suis présentée comme ça. Mais selon les saisons, ça peut être vite rempli donc il vaut mieux envoyer un mail. Il en existe 3 ou 4 en Inde. N’hésite pas si tu as plus de questions ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge