Carnet de voyage
mars 16, 2016

Où trouver les derniers dauphins d’Irrawaddy du Mékong ?

Où trouver les derniers dauphins d’Irrawaddy du Mékong ?

85 dauphins d’eau douce au milieu du Cambodge

Partie à l’aube de Siem Reap, le trajet de bus qui devait initialement durer 7 heures a dépassé les 11 heures. Fatiguée, je rejoins rapidement une guest house. C’est décidé, réserver à l’avance les auberges de jeunesse fait partie de mes bonnes résolutions de l’année, au risque d’être obligée d’opter pour une option de dernière minute inconfortable et très sommaire. Et ce n’est pas agréable car, quoi que l’on dise, l’impression que l’on se fait de tel ou tel lieu dépend et est fortement influencée par l’accueil et le niveau de confort du logement sur place.

dauphins-d-irrawaddy-mekong

A Kratie, les touristes viennent principalement pour une chose : observer quelques uns des 85 dauphins d’eau douce (Orcaella brevirostris) qui occupent le Mékong, entre Kratie et la frontière laotienne. Un tuk-tuk nous a déposé au petit matin, période d’observation idéale, à Kampi (à 40 min de route). Embarquées sur une pirogue à moteur, nous n’avions pas fait 50 mètres que le piroguier nous indique quelque chose droit devant. Des souffles ! On s’approche un peu avant de couper le moteur. Farouches et discrets, les dauphins d’Irrawaddy sont difficiles à observer car ils laissent tout juste dépasser leur aileron lorsqu’ils viennent respirer à la surface. mekong-cambodgeEn fait, c’est surtout grâce au bruit de leur souffle qu’on peut les repérer au milieu de ce fleuve calme, si paisible… si ce n’était ce groupe de touristes asiatiques qui vient d’arriver sur les lieux et s’exclame bruyamment en voyant l’animal ; de quoi les faire fuir.

La particularité de ce dauphin est son rostre arrondi, un peu comme les bélugas. La population présente dans le Mékong, qui vit uniquement dans l’eau douce sur un tronçon de 190 km, est en danger critique d’extinction. Les principales menaces sont la pollution de l’eau, les filets de pêche, la pêche à la dynamite et les barrages.

Une lunchbox 100 % végétal

krolan-kratieLa spécialité culinaire que l’on trouve à Kratie, c’est le krolan. Fabriqués et cuisinés dans un petit village des alentours, les krolan sont des morceaux de bambou d’environ 30 cm de long, remplis d’une mixture qui en font un agréable pique-nique à emporter dans son sac à dos. La recette est simple : du riz collant, quelques haricots et de la chaire de noix de coco, le tout cuit à la vapeur pendant 2 heures environ dans un jeune bambou sélectionné avec soin. Pour le manger, il suffit d’arracher les lamelles du bambou une à une, de retirer le bouchon végétal et de déguster ce riz qui se trouve maintenant entouré d’une fine pellicule (comme du papier alimentaire) provenant du bambou.

Havre de paix autour de Koh Trong

Sur la route, en commençant l’ascension vers le nord-est du pays, les paysages changent. Peu à peu, les étendues quasi-désertiques laissent place à de grandes plantations d’arbres fruitiers et à des assemblages de plantes vertes qui encadrent les parcelles desséchées des paysans. Paysages verdoyants, le Mékong n’est pas loin !

koh-trong-templeÀ Kratie, une pirogue fait des allers-retours réguliers entre le port et une petite île juste en face : Koh Trong. Le temps d’une après-midi, en bicyclette, je me balade sur la route plate et semi-bétonnée qui fait le tour de l’île sur 9 km, en m’extasiant devant le calme ambiant et la végétation. Finis les klaxons, le trafic, la musique, les cris, la poussière. Un endroit ressourçant vraiment agréable !

Au sud de l’île, se trouve un village flottant vietnamien. Sur place depuis des générations, il se déplace entre la berge et le milieu du fleuve au gré des saisons. Pêcheurs ou éleveurs de poissons, cette communauté alimente une bonne partie du marché de Kratie.


INFOS PRATIQUES

    • Faites en sorte d’être au minimum 3 personnes pour aller voir les dauphins. Vous obtiendrez ainsi une réduction sur les prix. Les meilleurs horaires sont soit le matin très tôt, soit en toute fin d’après-midi. Il n’est pas forcément nécessaire de prendre une pirogue, les dauphins sont souvent visibles depuis le bord.
    • Le dernier ferry au départ de Koh Trong est à 17h30. Mieux vaut louer une bicyclette directement sur l’île (1$), c’est bien plus pratique que de traverser le ferry avec (supplément) !
    • Il est tout à fait possible de loger sur l’île à des prix tout à fait corrects (options : chez l’habitant, guest house ou auberge de jeunesse).

* * * Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir d'un seul clic, merci ! * * *

4 commentaires pour “Où trouver les derniers dauphins d’Irrawaddy du Mékong ?”

  1. Benoit dit :

    Je tenais à te féliciter pour ton blog sur un de tes articles ;)… Avec Fabienne on partage tes valeurs dans la vie comme dans le voyage et on te souhaite tout de bon pour tes futurs projets.

    Bon vent

    Benoit

  2. Daddounet dit :

    2 questions ! La lunchbox était bonne ? La maison que tu as prise en photo est un temple ? une maison d’habitation ? une guest-house ?

    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge