Carnet de voyage
février 25, 2016

« Triangle culturel » et plages du sud du Sri Lanka : à voir !

« Triangle culturel » et plages du sud du Sri Lanka : à voir !

(Début février 2013) Mon voyage au Sri Lanka se poursuit et, entre deux projets d’écovolontariat, je visite cette île magnifique qui possède une telle diversité de paysages. Que ce soit la région des cités anciennes au nord ou les plages de la côte sud, j’ai l’impression de vivre dans une carte postale…

Polonnaruwa : un plongeon dans une scène d’Indiana Jones

sri-lanka-visiter

A moitié endormis, un samedi matin, nous avons pris la route en direction du nord pour une escapade culturelle. Anuradhapura, Polonnaruwa et Mihintale. Ces villes font partie de ce qu’on appelle le « Triangle Culturel ».

A notre arrivée, le soleil se levait sur un paysage magnifique constitué de belles étendues d’eau, et tous les 100 mètres je me pinçais pour ne pas demander au chauffeur de s’arrêter pour prendre une photo. Des temples bouddhistes, des dagobas gigantesques (monuments bouddhiques en forme d’hémisphère, contenant diverses reliques, trésors, enfermés à jamais – puisqu’il n’y a pas d’entrée), des ruines d’anciens palais, etc.

ile-sri-lankaDans chaque ville, un ticket de 25$ nous ouvre les portes à la plupart des monuments d’intérêt historique, et il ne reste plus grand chose d’accessible sans ça. Un peu cher cependant, du coup notre choix s’est porté sur l’une des cités anciennes en particulier, Polonnaruwa. Elle mérite vraiment d’être classée au patrimoine mondial de l’Unesco (et ce depuis 1982) ! En se baladant d’un site à un autre, on se croirait dans un film d’Indiana Jones. Des ruines envahies par une végétation sauvage, des singes vivant au milieu du décor, et nous marchant pieds nus à travers ces lieux sacrés. Mes pieds deviennent insensibles à force de marcher ainsi sur le sable chaud ; mais très souvent la vue vaut vraiment le coup d’avoir grimpé un escalier de pierre en plein soleil ! Sur la route, entre deux étapes, nous avons traversé un site protégé et c’est l’appareil photo à la main (mais trop surprise pour déclencher) que j’ai vu défiler devant moi deux éléphants sauvages tranquillement en train de manger des feuilles d’arbre en bord de route. Chouette !

La vie auprès des habitants

sejour-sri-lanka

Ma dernière semaine sur le lieu du projet des éléphants s’est déroulée tranquillement. Un peu de jardinage, quelques cours de cinghalais (j’abandonne tout espoir d’être capable d’écrire cette langue, trop de courbes), certaines idées mises en œuvre concernant le programme d’enrichissement des éléphants, et beaucoup de moments libres. J’en profite pour aller courir au milieu des rizières, passant près des buffles et hérons garde-bœufs, quand je ne me fais pas aboyer dessus par les nombreux chiens qui dorment (ou plutôt font semblant jusqu’à ce que j’arrive) en bord de route. A chaque regard en arrière, je découvre un groupe de femmes et d’enfants qui me regardent courir et ont l’air de trouver ça plutôt très drôle ; oui, en tant que femme blanche il semble que je sois une grande attraction.

Lors d’une chaude après-midi, nous sommes allés nous baigner près d’une cascade, dans une piscine naturelle formée dans la roche, au milieu d’un petit coin de la forêt tropicale sri-lankaise. Vraiment magnifique !

Petite halte reposante dans la baie d’Unawatuna

montagnes-sri-lanka

Le week-end passé, nous nous sommes dirigés cette fois-ci vers la mer, au sud, pour trois jours très relaxants dans la baie d’Unawatuna. C’est une plage assez touristique, mais les petits hôtels se fondent bien dans le paysage et l’ensemble demeure plutôt calme. L’eau est très claire, chaude, avec une belle plage de sable. Imaginez… se lever le matin face à la mer, aller nager une demi-heure, prendre un jus d’ananas frais ensuite et passer la journée à se balader pieds nus. Je rêve !

J’en ai profité pour faire quelques réserves de nourriture occidentale et manger autre chose que du riz-curry. Cette région du Sri Lanka est réputée pour la pierre de lune, vraiment très jolie. Dans toutes les petites boutiques qui vendent des habits aux couleurs éclatantes, les femmes ont leur machine à coudre et réajustent à notre taille, dans la minute, chaque habit. Le soir, les pieds dans le sable, on sirote un cocktail face à la mer, le ciel étoilé au-dessus de nos têtes ; le décor pour un bain de minuit est planté…

Retrouvez l’ensemble des articles de ce voyage ici : Huit mois autour de l’Océan Indien

* * * Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir d'un seul clic, merci ! * * *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge