Carnet de voyage
avril 12, 2016

Trek dans la jungle et grottes extraordinaires de Phong Nha

Trek dans la jungle et grottes extraordinaires de Phong Nha

Après une semaine de volontariat à Hué, l’ancienne capitale impériale du Vietnam, je poursuis ma route vers le nord. Prochaine étape : le parc national de Phong Nha – Ke Bang, inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Un décor sauvage qui renferme des trésors souterrains, merveilles de la nature…

Une journée de trek dans le parc national de Phong Nha

jungle-vietnam-phong-nhaAu départ de la fameuse route Hô Chi Minh, qui traverse tout le Vietnam et s’immisce dans le parc national de Phong Nha, l’ascension peut commencer. Cette fois, c’est vraiment LA jungle ! « La forêt nous transpire dessus », lance un Français, et nos sueurs se mélangent dans les gouttelettes d’eau qui ruissellent sur mon visage. L’air est si humide, et la brume voile mystérieusement la cime des montagnes. Chaque mètre carré est occupé par la végétation, dense, sauvage. La compétition entre les espèces est forte ; les lianes s’accrochent, les arbres s’enlacent, les épiphytes reposent sur les troncs, les plantes grimpantes recouvrent le tout, et sous la canopée le ciel disparaît.

« Le Parc présente un paysage de plateaux karstiques et de forêts tropicales, très divers du point de vue géologique et offre des phénomènes spectaculaires, dont de nombreuses grottes et rivières souterraines. Il abrite un haut niveau de biodiversité et de nombreuses espèces endémiques. Il protège plus de 104 km de grottes et de rivières souterraines, ce qui en fait un des écosystèmes de karst calcaire les plus exceptionnels du monde. Phong Nha est l’une des dernières très grandes régions de forêts humides relativement intactes poussant sur du karst en Indochine. On estime qu’il est couvert de forêts à 94%, et que 84% d’entre elles seraient des forêts primaires. » UNESCO

parc-national-vietnamChaque pas demande attention et concentration. Ici, la forêt est reine et loin d’être amicale. On nous met en garde contre le sumac grimpant (Toxicodendron radicans) qui brûle la peau de manière plus intense que l’ortie. D’ailleurs, avant de partir, notre guide nous fait signer une décharge. Ses récits d’expériences dans la jungle me renseignent sur la présence du cobra et autres serpents dangereux, de l’ours noir d’Asie, du tigre, etc. Enfin, nous serons bien assez bruyants pour faire peur aux animaux sauvages : le groupe est à son maximum, soit 14 personnes accompagnées d’un guide et de 5 porteurs.

phong-nha

Entrée de la grotte Hang E.

Le repas, bien mérité après la visite de la grotte Hang Toi (voir ci-dessous), est étalé sur une bâche : du riz, différentes feuilles cueillies dans la forêt, des morceaux de porc et de tofu grillés, un mélange de cacahuètes concassées avec du sel, une sauce au piment vert, et des feuilles de riz pour réaliser soi-même des nems frais avec tous ces ingrédients. Puis, repus, on enfile maillots de bain, gilets de sauvetage et lampe frontale pour une exploration mémorable de la grotte Hang E. L’eau est un peu fraîche et si claire, et on nage à l’intérieur en délaissant derrière nous l’entrée illuminée par la lumière du jour.

L’exploration épique de la grotte Hang Toi (Dark cave)

dark-cave-phong-nhaPhong Nha recense plus de 400 grottes. Ici, ce n’est pas la ruée vers l’or, mais presque. Durant leur temps libre, les guides les plus confirmés s’amusent à découvrir de nouvelles grottes à travers les frontières du parc, dont la superficie est de 126 236 ha. Rien que le mois passé, 41 nouvelles grottes se sont ajoutées à la liste. Notre guide est le neveu de celui qui a découvert la plus grande grotte au monde : Han Son Doong. Et quand on voit à quoi peuvent ressembler certaines d’entre elles (voir la grotte Thiên Duong ci-dessous), on comprend vite cette passion.

Les grottes ne sont pas accessibles toute l’année. Dans cette région du Vietnam, la saison des pluies a lieu de septembre à janvier et, les deux premiers mois surtout, les galeries sont totalement inondées.

grotte-vietnam

A l’entrée de Hang Toi, nous nous équipons d’un casque avec lampe frontale et de gants avant de nous enfoncer dans l’obscurité de la grotte. Les roches sont parfois glissantes, coupantes, il faut marcher dans l’eau, escalader des parois à la lumière de nos torches, enjamber le vide qui se devine entre deux roches. Mon appareil photo a eu chaud et il m’a fallu une surdose de concentration pour lui éviter l’eau et les coups ; c’était un peu risqué… La tentation était trop forte, ce n’est pas tous les jours qu’on visite une grotte souterraine non aménagée : on se croit comme au premier jour de sa découverte, de véritables explorateurs. Au bout du chemin, tout le monde éteint sa lampe et nous voilà plongés dans le noir absolu. Elle n’est pas surnommée Dark cave pour rien !

Han Son Doong, la plus grande grotte au monde !

Hang Son Doong (qui signifie « la grotte de la rivière de montagne ») explorée pour la première fois en 2009, est censée contenir le plus grand passage du monde, à l’intérieur d’une grotte, en termes de diamètre et de continuité.phong-nha-vietnam

« Un trou béant, géant, s’étend sous le sol vietnamien. Encore inconnue en 2009, la galerie souterraine Hang Son Doong est pourtant la plus grande au monde. Elle atteint 240 m de profondeur et s’étale sur presque 4 km. En son centre s’élève une jungle dense de fougères géantes, peuplée de chauves-souris et de singes. Tous s’épanouissent le long d’une rivière qui dévale toute la galerie. » National Geographic

Le début de cette expédition commence par une descente en rappel par l’ouverture principale, haute de 80 mètres, qui nous dépose dans une jungle surnommée « jardin d’Édam ». Cela fait rêver, et pour l’instant on ne peut qu’en rêver car le coût de cette aventure est de 2300€ pour 7 jours et 6 nuits, accompagné par des spéléologues aguerris. Un jour peut-être… Je l’ajoute à ma bucket list !

L’immanquable : la grotte de Thiên Duong (Paradise Cave)

cave-phong-nhaAutour de Phong Nha, une vingtaine de grottes seulement sont accessibles au public. Parmi celles-ci, s’il y en a bien une à faire, se trouve la grotte de Thiên Duong, surnommée Paradise Cave. Elle aurait plus de 400 millions d’années. Et pour le coup, je ne regrette absolument pas les 500 000 VND versés pour l’entrée et le trajet en scooter.

L’air extérieur est vraiment chaud et c’est presque avec plaisir que je descends les escaliers, enveloppée par la fraîcheur des entrailles de la Terre. Une passerelle en bois traverse environ 1km de la grotte, et au passage on admire les colossales stalagmites et stalactites éclairées comme des pièces de musée. Impressionnant ! Quel chef d’œuvre magnifique, dont le seul maître est… le temps. Différents facteurs entrent en jeu mais la vitesse de croissance est environ de 4-5 cm par siècle !!! Voici quelques explications pour comprendre le processus de formation des stalactites (qui tombent) et stalagmites (qui montent) :

« Dans les reliefs karstiques, l’eau s’infiltre dans le sous-sol. Ce relief se rencontrera le plus souvent dans le cas où le sous-sol est constituée de roches calcaires. L’eau chargée de dioxyde de carbone (et donc à caractère acide) va circuler dans les roches calcaires fracturées en empruntant les espaces présents dans la roche. C’est en circulant dans ces espaces que l’eau se charge d’ions calcium en dissolvant peu à peu la roche qu’elle traverse.

grotte-paradise-phong-nhaLe résultat de cette attaque chimique est l’élargissement progressif des failles et des espaces pouvant créer à la longue l’apparition de cavernes souterraines, de galeries, de grottes, etc. Puis, il y a départ de l’eau (évaporation) ou du dioxyde de carbone (dégazage) ce qui entraîne la précipitation du carbonate de calcium [qui se cristallise]. C’est ce qui se produit lorsque après avoir circulé dans la roche, l’eau se retrouve dans une cavité aérienne [où il y a une baisse de pression]. » GéoWiki


BONNES ADRESSES  Testées et approuvées à 200% !

    • Jungle Boss Homestay : A l’écart du village, un jeune Vietnamien très sympa et fin connaisseur de la jungle, loue 3 jolies chambres, propres et confortables. Prix : 27-34€. Situation un peu isolée, au calme, dans un cadre magnifique. Les repas sont délicieux pour un prix très correct, à partager ensemble autour d’une même table, et comprennent différents plats dont plusieurs options végétariennes. N’hésitez pas à regarder son site internet pour plus d’information.
    • Trek d’un jour dans la Abandonned Valley : C’est le trek décrit dans cet article, vraiment très bien encadré, qui consiste en une randonnée de 12km dans la jungle, l’exploration périlleuse de Hang Toi, un pique-nique et la découverte aquatique de la grotte Hang E. Le trajet est clairement expliqué avant le départ. Ce trek est une véritable aventure en soi qui restera gravé dans mes souvenirs du Vietnam. Attention, cela demande une certaine condition physique ! Prix : 51€.

 

* * * Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir d'un seul clic, merci ! * * *

8 commentaires pour “Trek dans la jungle et grottes extraordinaires de Phong Nha”

  1. Eyquem dit :

    Bonjour Laurence alors ,es tu toujours en France ?

  2. Ian dit :

    One of my favourite places. Nice to meet you and love your website. Pity my French was not better

  3. Papounet dit :

    Vraiment très très intéressant ! C’est comme si on y était !

  4. tallit dit :

    MERCI pour ce remarquable reportage qui me permet presque de me sentir dans la foret dense ; attends je vais dans la salle de bain après une longue (je rigole) douche chaude pour me mettre dans cette ambiance d’humidité !
    J’imagine le stress pour l’appareil photo ! hihi ! Bravo c’est super ! Continue de nous mettre en haleine !!!

  5. Camille Blanco dit :

    Génial ce récit d’exploration, on s’y croirait 😀

  6. Justine dit :

    Super article, ce trek a l’air de vraiment être une belle expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge